Existe-t-il des assurances auto adaptées aux voiturettes sans permis ?

Les conducteurs sans permis convoitent beaucoup les voiturettes et les quadricycles à moteur. En effet, très prisé par les urbains, ce genre de véhicules est assez facile à parquer et son nombre ne cesse de s’agrandir. N’exigeant pas de permis, ces voiturettes peuvent tout de même bénéficier d’assurances adaptées à leur usage avant la mise en circulation pour une couverture optimale à des frais abordables.

Assurance VSP : la responsabilité civile est obligatoire.

Tout véhicule terrestre à moteur doit au moins être assuré par la garantie responsabilité civile. En effet, cette garantie est incluse tous les contrats d’assurance et couvre les dommages matériels et corporels qui peuvent être causés à des tiers durant un sinistre responsable. Légalement, la responsabilité civile en tant que garantie répond à l’assurance minimale obligatoire. Pour une meilleure protection ou une option adaptée à son véhicule sans permis, il faudrait souscrire à une assurance voiture sans permis au tiers ou même bénéficier d’une garantie tous risques. Aussi, cette souscription peut se faire en fournissant la copie de la carte grise du véhicule à l’assureur. Il est également possible pour le souscripteur de déclarer son conjoint ou un membre de sa famille en tant qu’utilisateur secondaire de la voiture sans permis.

Assurance VSP : une similitude de garanties avec les classiques.

Non seulement, la conduite des véhicules sans permis nécessite la garantie obligatoire en responsabilité civile, mais elle peut aussi obtenir les garanties identiques à celles attribuées aux voitures classiques. Les entreprises d’assurances présentent souvent trois formules. Constituant la base en assurance auto, la formule « au tiers » est celle qui est obligatoire. Ensuite, il y a la formule intermédiaire combinant la précédente avec les garanties vol, incendie et bris de glace. La troisième formule dite « tous risques » ajoute à cette dernière les dommages subis par la voiturette à la suite d’une collision ou d’un accident ainsi que les garanties catastrophes naturelles, technologiques, les attentats, les actes de terrorisme et les tempêtes. Généralement, ce sont ces garanties supplémentaires qui conditionnent la tarification de l’assurance voiture sans permis pouvant faire grimper les cotisations mensuelles. Néanmoins, pour un usage quotidien optimal, il se peut que la souscription à ces garanties soit indispensable.

Assurance VSP : un tarif variable mais accessible

En général, le prix d’une assurance voiture sans permis varie en fonction du profil du conducteur. Ce dernier peut être un jeune conducteur dont l’âge minimum est de 14ans, une personne ayant subi soit un retrait, soit une suspension de permis. Ces individus peuvent, en effet, garder leur droit de conduite des véhicules sans permis sauf interdiction suivant décision judiciaire. Ce type de véhicule est rarement impliqué dans de graves accidents. Ce qui rend les tarifs VSP des compagnies d’assurance plus attractifs que ceux des véhicules classiques. Avec une vitesse limitée à 45 km/h, les assurances VSP sont facilement couvertes par ces compagnies. En moyenne, le coût d’une assurance VSP se situe entre 600 et 700€ annuellement.

Les voiturettes sans permis sont elles des voitures qui consomment beaucoup ?
Break, cabriolet, sport : les modèles de voitures sans permis sé déclinent désormais !